La tête électromécanique

Les têtes électromécaniques réalisées à l’ENSAM d’Angers avec les plans de la régie Renault sont étudiées pour résoudre les problèmes qui se posent lors de la conception et de la fabrication de machines spéciales. La qualité des matériaux employés, le soin apporté à leur fabrication rendent l’usure négligeable. Leur simplicité de conception et la sécurité de leur fonctionnement permettent de confier leur conduite à un personnel non qualifié.

La tête électromécanique se compose :
– d’un corps porte broche mobile, comportant des cales réglables et portant à l’arrière le moteur de rotation.
– d’une glissière en fonte, munie de règles en acier 35 NC 6, traité, rectifié. A l’arrière de la glissière sont fixés le boîtier d’avance rapide et le moteur frein.
– d’une broche, montée sur roulements à galets coniques.
– d’une vis de commande agissant sur un écrou en bronze et déterminant l’avance et le retour rapides de l’ensemble porte-broche.
– d’une came plate étagée , agissant sur un distributeur électrique et déterminant le cycle des opérations