Le chœur de l’abbatiale

Au début du XIXè siècle les voûtes du chœur, de l’abside ouest et du transept droit, qui supportaient la tour du clocher, s’écroulent. Ces ruines seront utilisées jusqu’en 1945 pour la lingerie et la buanderie de l’école pour le séchage à l’air et au soleil…Ruines du Ronceray 4

Le stock de bois au rez-de-chaussée se trouvait dans la croisée du transept, la buanderie dans le transept nord couvert, le séchage à l’air et au soleil dans la partie sans toiture, et à l’étage la lingerie proprement dite où officiaient les « nymphes ».16 Ecole Nationale d’Arts et Métiers d’ANGERS Lingerie L.V., phot 10

Le chœur de l’abbatiale possède des chapiteaux d’une qualité remarquable, du à la construction de l’abbatiale d’est en ouest. Cela signifie que lorsque le chœur a été construit les compétences des architectes s’étaient améliorées.

Un chapiteau notable est celui de la tentation qui représente le premier épisode de la Bible montrant Adam et Eve autour du pommier maudit. On voit Eve cueillant la pomme sous l’influence du serpent. C’est à ce moment que l’homme et la femme auraient pris conscience de leur nudité. La technique de la ronde bosse est ici utilisée, les mouvements expressifs et plissés des drapés témoignent du Naturalisme de cette œuvre.tentation

En 1830 un mur de clôture est dressé en avant de la nef, et l’autel du XVIIIè siècle est réédifié. Ce mur protégeait la nef de la partie chœur en ruines qui était à la merci des intempéries.autel

L’absidiole sud du chœur fut englobée dans l’église de la Trinité en 1860, lors de la campagne de restauration de 1864 à 1886. Elle y fait maintenant office de chapelle.